Actualités

5 conseils pour faire pousser des tomates

La tomate est une plante herbacée de la famille des solanacées à feuilles alternes charnues. Sa culture donne des fruits rouges à la saveur légèrement acidulée. La tomate est l’un des ingrédients les plus achetés pour la préparation de la sauce tomate. Au lieu d’acheter toutes vos tomates, savez-vous que vous pouvez les faire pousser naturellement ? Découvrez dans cet article 5 conseils à mettre en pratique dans votre jardin pour avoir des tomates délicieuses.

Débutez à l’intérieur de votre maison

A découvrir également : Quels sont les bienfaits du purin d’ortie pour le potager ?

Pour une première expérience, il est préférable de commencer à l’intérieur de votre demeure. Les tomates sont des fruits très sensibles au froid alors, il va falloir attendre que la température soit un peu élevée avant de les sortir. Les graines de tomates ont besoin généralement de deux mois de germination pour se transformer en plante avant d’être transférées dans votre jardin. Mettez-les donc deux mois en terre avant le beau temps.

Améliorez votre connaissance du type de sol de votre jardin

Pour une bonne germination des graines, les conditions préalables à remplir sont une bonne qualité de terre et une chaude température ambiante pour les bacs à semis. Il vous est conseillé de commencer la germination des graines à l’intérieur, car la lumière du soleil n’est pas trop importante au cours de cette étape. La chose la plus importante est que les graines doivent être plantées à quelques centimètres de profondeur et doivent bénéficier d’un milieu humide en plein temps. Une semaine suffit largement pour que les graines de tomates commencent leur germination.

A lire aussi : Les avantages d'un jardin à faible entretien pour réussir la vente immobilière

Mettez vos jeunes plants de tomates dans des endroits ensoleillés

Ici, l’alternative la plus facile est de poser les plants de tomates à proximité d’une fenêtre laissant entrer les rayons du soleil ou une lumière artificielle. Si par contre vous jugez qu’il est temps de planter vos semis dans un espace plus vaste, plantez-les en profondeur jusqu’aux feuilles. Les racines des plants vont s’endurcir et bénéficier beaucoup plus de l’humidité du sol.

Souvent, les grilles et les tiges sont utilisées pour favoriser le développement des plants de tomates, pour les aérer et éviter que les feuillages des plants se touchent. La bonne circulation de l’air entre les plants permet d’éviter ou de minimiser les risques de maladies qui s’attaquent aux jeunes plants. Dans les périodes nocturnes de forte fraîcheur (neige), évitez de mettre les plantes de tomates dans un jardin ou au balcon.

Arrosez vos plantes de tomates avec de l’eau avant d’ajouter de l’engrais bio

Dès que vos jeunes plants sont transférés au jardin, il est temps de procéder à un arrosage en profondeur jusqu’à l’obtention d’un sol humide. Dans un intervalle régulier de 15 jours, vous pouvez leur apporter un engrais naturel. Mais, si les plantes sont en pots, alors arrosez-les jusqu’à l’écoulement de l’eau du fond et ajoutez de l’engrais de façon hebdomadaire. Vous devez veiller scrupuleusement à la bonne santé de vos plantes en maintenant leurs feuillages secs. Un flétrissement des feuilles est synonyme d’une dégradation et de l’apparition de taches noires sur vos fruits de tomates. Pour y remédier tôt, enlevez toutes les feuilles ayant des marques jaunâtres et brunes.

Ramassez vos belles et exquises tomates

Dès la maturation des tomates, cueillez-les. Elles pourront se conserver à moitié mûres plus longtemps pour une utilisation diversifiée. En période de pluies accompagnées de vents, il est alors préférable de cueillir vos tomates pour éviter qu’elles soient détachées des plantes par la pluie et le vent.

La bonne application de ces 5 conseils vous permettra donc d’obtenir des tomates naturelles de bonne qualité chez vous.

Protégez vos plants de tomates contre les maladies et les ravageurs

En dépit de l’attention particulière que vous portez à vos plants de tomates, ces derniers pourraient être la proie d’une multitude d’insectes nuisibles. Il est donc nécessaire de se prémunir contre les maladies et autres ravageurs afin d’avoir une récolte saine et abondante.

Tout d’abord, vous devez rappeler que la prévention reste le meilleur moyen de protéger vos plants. Pour ce faire, évitez un arrosage excessif au pied des plantations en utilisant plutôt un système goutte-à-goutte. Aussi, maintenez une distance suffisante entre les différentes cultures afin que les maladies ne se propagent pas facilement.

Il faut par ailleurs considérer l’utilisation de produits phytosanitaires naturels tels que le purin d’ortie ou encore la bouillie bordelaise qui permettent non seulement de repousser les insectes nuisibles sans endommager votre environnement, mais aussi de nourrir convenablement votre terre.

Quelques astuces simples peuvent aussi aider dans cette entreprise : éloigner vos plants du sol avec des cagettes perchées sur deux briques empêchera tout contact direct avec le sol humide pour limiter toute propagation fongique. Tandis qu’un paillage permettra quant à lui aux racines des plantules de tomates de mieux respirer et réduira ainsi leur exposition aux éléments pathogènes.

Prenez soin dès maintenant de mettre en place toutes ces mesures si vous souhaitez avoir chez vous des tomates savoureuses, exemptes de tout défaut et bien mûres !

Éliminez les mauvaises herbes autour de vos plants de tomates pour favoriser leur croissance

Le saviez-vous ? Les mauvaises herbes peuvent entraver la croissance de vos plants de tomates. Non seulement, elles concurrencent les nutriments du sol, mais elles empêchent aussi une bonne circulation d’air autour des pieds.

Il est donc primordial d’éliminer régulièrement toutes les mauvaises herbes qui poussent autour de vos plants et ce, dès leur apparition. Cette pratique permet non seulement à votre plantation de bénéficier exclusivement des éléments nutritifs nécessaires pour sa croissance, mais aussi favorise la circulation de l’eau dans le sol.

Opération manuelle, le binage consiste à retourner légèrement la terre en surface autour du plant afin d’y arracher les jeunes pousses indésirables. Pour cela, vous pouvez utiliser un outil spécifique tel qu’une houe ou même simplement un râteau.

Cette technique consiste à recouvrir le sol au pied des plants avec une couche protectrice (feuilles mortes, écorces…). En plus d’étouffer les mauvaises herbes déjà existantes, cette technique préviendra aussi leur réapparition tout en conservant l’humidité nécessaire aux racines de vos plants.

De manière générale, il faut surveiller régulièrement l’apparition de mauvaises herbes autour de vos plants de tomates et les éliminer rapidement pour favoriser leur croissance.

Article similaire