Actualités

Protéger son potager des nuisibles pendant l’été

Le potager est un jardin destiné à la culture des légumes et de certains fruits pour une consommation personnelle. Autrement appelé jardin potager, c’est un lieu où l’on cultive des plantes potagères destinées à l’alimentation humaine. Cette culture est davantage pratiquée durant la belle saison qu’est l’été. Cependant, tout comme les êtres humains, les nuisibles adorent se prélasser dans ces endroits tout en se nourrissant de nos plantes ! Toutefois, cette présence empêche les plantes du potager de se développer normalement pendant l’été. Une bonne solution serait de dispercer des Nématodes sur les cultures pour eviter toute propagation d’insectes nuisibles.Quels sont ces indésirables qui empêchent la croissance et l’épanouissement de vos plantes durant cette belle saison et comment venir à bout de ces parasites de façon naturelle ? Comment protéger son jardin des nuisibles ? 

Parmi les parasites de jardin les plus connus, nous avons :

A lire également : Pourquoi acheter une mini pelle ?

  • Les punaises

 Ce sont des insectes avec un corps en forme d’écusson et une odeur désagréable très poussée. Ils piquent les végétaux du jardin afin de sucer leur sève. Les punaises hivernent et pondent leurs œufs au dos des feuilles des plantes. Leurs ailes sont cachées par une espèce de bouclier dur qui recouvre leur dos. Elles s’envolent lourdement lorsqu’elles sont effrayées en produisant un bourdonnement sourd.

  • Les noctuelles : 

Les noctuelles sont des chenilles qui attaquent les tomates. Elles sont plutôt actives dans la nuit et très discrètes. Leur particularité est de s’enrouler en spirale lorsqu’on les débusque. Elles raffolent des jeunes plants dont elles consomment les tiges et les feuilles. 

A voir aussi : Comment bien acheter son tracteur agricole ?

  • Les acariens (incolore-vert-jaune-rouge)

Dans les jardins, on rencontre principalement les acariens jaunes. Ils se développent surtout quand il fait chaud, en suçant la sève des plantes. Difficilement visibles à cause de leur petite taille, elles provoquent un jaunissement des feuilles. Leur identification est souvent facilitée par la présence de leur toile très fine et aussi après arrosage du feuillage.

  • La piéride du chou 

La piéride du chou est un papillon blanc dont les larves s’attaquent aux feuilles de choux en évitant les nervures. Comment la reconnaître ? La femelle porte deux taches de couleur noire sur les ailes antérieures tandis que le mâle est complètement blanc. Durant leur cycle de vie, jusqu’à deux ou trois générations se succèdent du printemps à la fin du mois d’août. Par ailleurs, celle de l’été, la plus nuisible, occasionne plus de dégâts et va s’hiverner en fin de cycle sous forme de chrysalide.

  • L’altise 

L’altise est un insecte qui fait partie de la famille des coléoptères. Encore appelé puce du jardin, il a des pattes postérieures très développées qui lui permettent de faire des grands sauts lorsqu’il croit être en danger. Cet insecte attaque les plantes au début de l’été quand le climat est chaud et sec. Cependant, elle déteste l’humidité. C’est pour cela qu’elles hibernent sous les feuilles durant l’hiver.  Pour combattre ces parasites, les moyens de lutte naturels et des simples astuces semblent être les plus appropriés. Par exemple, vous pouvez adopter les méthodes ci-après pour combattre les ravageurs cités ci-dessus :Pour venir à bout des punaises, enfilez juste une paire de gangs et ramassez-les.La lutte naturelle contre les acariens consiste à les prélever à la main au crépuscule, puisqu’elles ne sont pas urticantes. Une autre méthode consisterait à les prélever et à leur donner aux poules qui en raffolent.La piéride du chou : vous pouvez détruire régulièrement les œufs et les chenilles à la main ou encore placer un filet lorsque c’est nécessaire. Pour ce faire, placer un filet de protection sur les choux.

  • Installez une clôture autour de votre jardin pour empêcher les nuisibles d’entrer

En fonction de vos désirs et vos possessions, installer une clôture en bois, métallique ou sous forme d’un filet pour empêcher les nuisibles, identifiés plus haut, de ravager votre potager. 

  • Plantez des plantes résistantes aux parasites dans votre jardin.

 Une certaine variété de fleurs agit comme des antiparasites, en l’occurrence la lavande, les œillets d’Inde, du souci, de la capucine ou du bleuet. En plus d’embellir votre jardin, ces dernières vous aident pour vous débarrasser des nuisibles qui envahissent vos belles plantes sans invitation. 

  • Utilisez des méthodes biologiques pour fertiliser et arroser vos plantes. 

Pour améliorer et nourrir le sol, il existe diverses possibilités respectueuses de l’environnement. Parmi ces derniers, on distingue :L’utilisation du compost : il permet d’augmenter le taux d’humus du sol, mais permet de le nourrir grâce à sa haute concentration en éléments minéraux. Il est incorporé au sol, en surface, au cours de l’automne ou avant un semis quand on juge bien mûr.L’apport de fumier : Il régénère l’humus et améliore la structure du sol, car il est riche en paille et en micro-organisme. Par exemple, nous avons le fumier de la volaille.La culture d’engrais verts : Ils apportent de la matière organique aux cultures potagères une fois fauchées et incorporées au sol. De même, il apporte certains sels minéraux (potassium, azote ou le phosphore) nécessaires au développement des futures cultures potagères.L’arrosage régulier des plantes favorise leur développement, il doit donc être régulier et se faire en fonction du taux d’humidité du sol.

  • Vérifiez régulièrement la présence de parasites et agissez immédiatement si vous en voyez.

La meilleure façon de combattre les ravageurs dans votre potager consiste à prévenir leur présence. Une fois que vous constatez leur présence, osez des actions naturelles ou écologiques pour vous en débarrasser.

  • Gardez votre jardin propre en enlevant les feuilles mortes et les débris

L’entretien régulier de votre jardin contribue énormément à diminuer ou ralentir la présence et le développement de certains indésirables. En effet, les ravageurs profitent d’un environnent touffu et sale pour se reproduire et se développer. Les feuilles mortes constituent une véritable cachette pour des nuisibles comme les limaces et les escargots. En effet, les feuilles mortes font partie de leur habitat naturel. Quoi de mieux pour les éliminer en se débarrassant de ces dernières !  

Article similaire